Under The Reefs Orchestra

Under The Reefs Orchestra

Intense & spirituel

Intense, cinématographique, la musique instrumentale d’Under The Reefs Orchestra trace un trait d’union entre le post-rock et le jazz spirituel. C’est aussi l’alliance du folk et de la pop expérimentale. Avant d’en arriver là, pourtant, le groupe n’existait pas vraiment : il se déployait lentement sous la coque du disque Under The Reefs, œuvre solitaire du guitariste Clément Nourry. « En 2016, juste après la sortie de mon album, je cherchais une façon de transposer les morceaux sur scène », confie ce dernier. La solution arrive avec un festival. Programmé dans le cadre des Nuits Botanique, Clément Nourry reçoit une carte blanche pour y présenter les choses à sa façon. Escorté du batteur Louis Evrard et du saxophoniste Marti Melia, il crée Under The Reefs Orchestra. « Au départ, notre association se limitait à mes compos. Mais c’était tellement bien de jouer ensemble que nous avons enregistré un album dans la foulée. » Cet effort collectif s’expose aujourd’hui au grand jour. En sept titres, Under The Reefs Orchestra explore le spectre de ses influences. Moondog, Ry Cooder, Ennio Morricone, John Fahey, Pharoah Sanders ou John Frusciante balisent le trajet sinueux emprunté par ce disque intemporel. « Notre album explore le thème du vertige », affirme Clément Nourry. « C’est un sentiment ambivalent : il fait à la fois référence à la peur du vide et à l’envie de basculer. » Des riffs angulaires de l’ouverture magistrale (Une île) au chaos fractal du Naufrage final, ce disque façonne une fabuleuse mosaïque. « À travers la musique, nous invitons l’auditeur à traverser un univers dans lequel il pourra projeter ses propres rêves. » Les plus beaux de l’année.

Programme