Yôkaï
(c) Olivier Donnet

Yôkaï

Hybride avant tout

Trop vite étiqueté éthio-jazz à ses débuts, Yôkaï, le groupe bruxellois au line-up hybride (huit musiciens venus du jazz, du rock et des musiques improvisées), semble vouloir explorer de nouvelles pistes et s’amuser à les brouiller aussitôt. Enregistré lors de deux sessions en 2017 et 2019, Sentinelle – troisième album sous forme d’un EP 4 titres – est plein d’énergies électros et électriques qui puisent leurs racines dans des grooves aussi nerveux qu’hypnotiques. Les claviers balancent entre vintage psyché et soft pop, les saxes se font parfois rugueux et tranchants (Llamada Por Cobrar) ou langoureux (Entre les roseaux) tandis que des riffs de guitares débridés (Désir chimique) viennent régulièrement bousculer tout ça. La musique est tour à tour festive, cinématographique, bouillonnante et toujours ludique. En véritable collectif indomptable, Yôkaï ne veut se laisser enfermer dans aucune catégorie et parvient, au fil des ans, à créer un univers qui n’appartient qu’à lui. Et ça lui réussit. (Jacques Prouvost, Larsen°43

Programme